Biologie animale, Comportement

Les fourmis dans le droit chemin

Les fourmis d’Argentine (Linepithema humile) peuvent parfois sembler errer sans but. En réalité, elles ont la remarquable capacité d’organiser collectivement leurs mouvements grâce à des règles qui affectent leur comportement ainsi que l’organisation des ravitailleurs.

alex-wild

Ceux-ci exploitent les sources de nourriture précédemment découvertes par les fourmis exploratrices. En effet, elles ont tout intérêt à maximiser la ligne droite entre la fourmilière et les sources de nourriture pour minimiser les distances de voyage et être plus productives.

Une étude de 1990 a montré que ces fourmis parviennent toujours à prendre les chemins les plus courts. Le choix d’une direction à une bifurcation est renforcé par une quantité de phéromones plus ou moins importante.

fichier-82x-8.png

Ces signaux chimiques sont déposés à chaque passage des congénères. Les fourmis effectuant de nombreux aller-retour entre la source de nourriture et la fourmilière, il y a plus de passage sur les chemins les plus rapides qui deviennent plus odorants que les autres, et sont de plus en plus empruntés.

Mais alors comment cela se passe-t-il si des chemins de taille égale leur sont proposés ?

C’est en 2016, en observant le déplacement de 2600 ouvrières, qu’il a été découvert qu’elles optent en majorité pour le chemin ayant le moins de changements de directions !

Fichier 7@2x-8
La nourriture est au point « N », il existe trois itinéraires courts. Le chemin le plus emprunté est le plus droit avec le virage le plus tard possible.

Une trajectoire plus longue et sinueuse augmente le risque d’oublier un virage et donc, de perdre son temps en empruntant une mauvaise direction.

Inconsciemment, ces petits insectes produisent à leur échelle ce que les humains passent leur temps à chercher : la rentabilité.

par Solène Mauger et Pauline Clin

Sources :

• Deneubourg, J. L., Aron, S., Goss, S., & Pasteels, J. M. (1990). The self-organizing exploratory pattern of the argentine ant. Journal of insect behavior, 3(2), 159-168.
• Yates, A. A., & Nonacs, P. (2016). Preference for straight-line paths in recruitment trail formation of the Argentine ant, Linepithema humile. Insectes Sociaux, 63(4), 501-505.
Photo en-tête : Marc Dantzker ; Photo article : Alex Wild

logo_licensewordpress-pdf-icon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s